Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas

Cela faisait pas mal de temps que je m’étais dite qu’il fallait que je lise cette trilogie de Dumas, d’autant plus que les romans de capes et d’épées, c’est un peu mon dada. Grâce à la lecture commune proposée sur le forum Livraddict, je m’y suis enfin mise!

Je n’ai pour l’instant lu que le premier tome (mais le second est déjà largement entamé) je me contenterais donc de ne parler que de ce premier opus.

  • Quatrième de couverture

Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas dans Baby Challenge 2013: Classique couv9734153Le roman raconte les aventures d’un Gascon désargenté de 18 ans, d’Artagnan, monté à Paris faire carrière afin de devenir mousquetaire. Il se lie d’amitié avec Athos, Porthos et Aramis, mousquetaires du roi Louis XIII. Ces quatre hommes vont s’opposer au premier ministre, le Cardinal de Richelieu et à ses agents, dont la belle et mystérieuse Milady de Winter, pour sauver l’honneur de la reine de France Anne d’Autriche.

  • Mon avis

Je vais certainement étonner mais je n’ai pas particulièrement apprécié ce livre. Cependant je ne pense pas que cela soit la faute du livre.

Déjà, pour l’intrigue, je la connaissais déjà vaguement avec tous les films sortis sur le sujet. De ce point de vue je ne m’attendais donc pas à être particulièrement surprise même s’il y avait beaucoup de points que j’ai finalement totalement découverts.

Ensuite, et c’est sans doute là où est ma plus grosse déception, ce sont les personnages. Sincèrement, je crois que je m’étais totalement fourvoyée sur l’identité et le caractère des quatre mousquetaires. Dans mon imagination, qui remonte à mon enfance il faut l’admettre, ce sont quatre quasi-preux chevaliers. Or, en lisant le roman, je n’ai pas franchement retrouvé cela et les mœurs de l’époque m’ont un peu rendue dubitative. Je m’attendais pas à voir nos mousquetaires entretenus par leurs maîtresses tuant pour un oui ou pour un non… Du coup, mon personnage préféré est de loin Athos car le plus « soft » et de ce fait le plus « classe » (et le Cardinal de Richelieu bien sûr !). D’autres personnages secondaires m’ont aussi séduite tels que le Comte de Rochefort et Lord Winter, ou encore Planchet et Grimmaud. Mais sans pour autant que cela « illumine » ma lecture.

La lecture de ce livre ne m’a donc pas « transcendée » et je dois reconnaître que j’ai eu beaucoup de mal à « rentrer » dedans.

Que ceux qui se préparent à me lyncher pour cet avis ménagent leurs ardeurs. Sans conviction tout d’abord, j’ai commencé à feuilleter le deuxième tome sitôt le premier fini. Et bien, je dois avouer que très vite j’ai été conquise !! Je n’en suis qu’à un quart du livre, mais là, je dois reconnaître ne pas me faire prier pour ouvrir le livre et m’y plonger!

  • En bref

Le premier tome est donc un livre que je recommande car cela reste un classique, et je pense qu’il a de réels atouts mais personnellement ils n’ont pas su véritablement me convaincre, ou peut-être que je n’étais pas dans de bonnes conditions… Je ne dis pas que c’est un mauvais livre, mais je n’ai pas trouvé le premier tome inoubliable et j’ai été un peu déçue.

En le lisant, le style m’a aussi beaucoup fait penser aux Lames du cardinal de Pierre Pevel. Normal me direz vous puisque ce dernier s’inspire de Dumas !

A présent il ne me reste plus qu’à finir les deux derniers tomes.

 

Au plaisir d’une prochaine lecture, bonne page et bon vent!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s