Le navire aux esclaves (Les aventuriers de la mer Tome 2) de Robin Hobb

Lecture finie le 28 septembre 2016

  • Quatrième de couverture

Edition : Edition J’ai Lu 2008

Traducteur : Arnaud Mousnier-Lompré

Couverture Les Aventuriers de la Mer, tome 2 : Le Navire aux esclaves Editions J'ai Lu 2008Kyle, désormais aux commandes de la Vivacia, la vivenef récemment éveillée de la famille Vestrit, a décidé de l’utiliser pour transporter des esclaves. Et son impérieuse volonté ne saurait souffrir la moindre opposition. Son épouse Keffria en vient même à douter de son mari quand il veut débaucher leur fille Malta, et obliger leur fils Hiemain À travailler à bord de l’embarcation et à abandonner l’apprentissage qui le destinait à la carrière de prêtre de Sa. Sa belle-soeur Althéa, elle, se fait de son côté passer pour un jeune homme et se démène sur le Moissonneur, un navire abattoir, Elle doit prouver à Kyle qu’elle est un véritable marin pour récupérer Vivacia…

  • Mon avis

Attention ! Lecture très additive ! On ne voit pas les pages passées ! Cela continue au même rythme rapide que dans le tome 1.

On n’en apprend plus sur chacun des personnages. Althéa reste ma favorite, mais je dois dire que sa sœur est aussi parmi mes préférées. C’est plutôt étonnant, elle ne correspond pas franchement à mes canons de personnage habituels, mais… je sens qu’en elle il y a une force qui sommeille et qui va faire des dégâts quand elle se réveillera. Du moins, je l’espère.

Les personnages « méchants » restent « logiques » dans leur méchanceté, ce que j’aime.

Côté histoire, tout reste captivant et l’auteure continue de partager avec parcimonie les informations sur l’Histoire et la magie de ce monde. Ce qui est tout aussi bien.

  • En bref

J’ai hâte de m’attaquer au tome suivant pour découvrir la suite ! Au final, je suis plutôt contente de ne pas avoir lue cette saga il y a des années, cela me redonne à présent un petit regain d’amour pour Hobb. J’ai l’impression d’être de retour il y a plus de dix ans lorsque je plongeais pour la première fois dans la saga de l’Assassin royal. Et pourtant, le style est radicalement différent. Cela me rappelle en soi un peu le Trône de fer. Pas sur les intrigues et les morts, mais plutôt sur l’attente du grand big bang narratif : « Mais quand est-ce que les personnages vont-ils enfin se rencontrer ?! ».

Au plaisir d’une prochaine lecture, bonne page et bon vent!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s