La tombe des lucioles de Akiyuki NOSAKA

Nouvelle qui a été adaptée ensuite en dessin animé sous le nom : « Le tombeau des lucioles ». Allez, avouez que vous aussi vous avez lancé ce dessin animé un jour sans savoir de quoi il s’agissait et que vous avez fini, plus d’une heure après, en pleurs… Non ? Si ce n’est pas votre cas tant mieux. Entendons nous bien, je vous recommande ce dessin animé, mais… outch… rien que d’y repenser une petite larme me vient. J’aurais juste aimé être prévenue avant…

  • Quatrième de couverture

Edition : Philippe Picquier (Poche) (1998)

Traduction : Patrick de Vos et Anne Gossot

Couverture La tombe des lucioles Editions Philippe Picquier (Poche) 1998

L’histoire d’un frère et d’une soeur qui s’aiment et vagabondent dans l’enfer des incendies tandis que la guerre fait rage ; une histoire qui est celle que Nosaka vécut lui-même, âgé de quatorze ans, en juin 1945. Le traducteur, Patrick De Vos, décrit son écriture comme un brassage de toutes sortes de voix, de langues, la plus vulgaire comme la plus classique, où se déverse par coulées enchaînées les une aux autres le flot ininterrompu des images.  » Ce sont ces images que l’illustrateur Nicolas Delort fait naître, avec un réalisme stupéfiant, elles restituent toute la profondeur dramatique de cette période, la tendresse des liens qui unissent les deux enfants, l’intensité poétique et visionnaire du texte de Nosaka.

  • Mon avis

Le livre regroupe deux écrits/nouvelles : La tombe des lucioles et Les algues d’Amérique. Les deux relatent l’impact de la Seconde guerre mondiale sur la population civile japonaise. La première permet de suivre le devenir de deux enfants l’été 1945, un jeune garçon d’une dizaine d’années et sa petite sœur de 4 ans.

La deuxième histoire se passe après guerre, 22 ans après il me semble. Toshio, adulte japonais de 36 ans (quelque chose comme cela il me semble), mari et père d’un enfant, se retrouve à accueillir un couple de retraités américains (avec qui sa femme entretenait une correspondance). De là, les vieux souvenirs et sentiments de Toshio resurgissent. Âgé de 14 ans à la fin de la Seconde guerre mondiale, ces sentiments ne peuvent qu’être conflictuels envers la culture américaine. Je n’en dirai pas plus pour ne pas tout dévoiler mais la construction et le développement de l’histoire et des réflexions de Toshio sont très intéressantes.

Ces deux histoires sont toutes les deux très émouvantes. Chacune pour des raisons différentes. Dans la seconde histoire, il n’est pas réellement question de violences et de souffrances physiques, cependant on ne peut (du moins c’est mon cas) qu’être émue devant ce personnage qui ressent une réelle souffrance : du jour au lendemain, ceux qu’on lui a appris à haïr sont devenus des individus qu’il se devait d’accueillir alors que lui a bien du mal à les voir comme autre chose que des envahisseurs. De plus, il est incompris par la génération japonaise plus jeune qui ne voit que par les américains, un pan de l’histoire balayé (à l’image du cours d’histoire qui disparaît des programmes scolaires après guerre).

Entendons-nous bien hein, je ne suis pas pro régime japonais de la Seconde guerre mondiale. Il n’est pas question ici de parler de politiques ou autres mais juste de suivre l’histoire de quelques individus victime d’une guerre peu important leur nationalité.

  • En bref

J’ai adoré ces deux courtes histoires et je vous en conseille la lecture. Cela se lit assez vite et c’est plutôt percutant.

Au plaisir d’une prochaine lecture, bonne page et bon vent !

Publicités

2 réflexions sur “La tombe des lucioles de Akiyuki NOSAKA

  1. Le tombeau des lucioles ! Certainement l’un des plus dessins animés les plus tristes que je n’ai jamais vus. je ne savais que c’était tiré d’une nouvelle, mais ça m’intéresse de lire ça 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s