A feu et à sang (La guerre des clans Cycle 1 Tome 2) de Erin Hunter

  • Quatrième de couverture

Edition : Editions Pocket 2007
Traduction : Cécicle Pournin

Couverture La Guerre des Clans, cycle 1, tome 2 : A feu et à sang Editions Pocket 2007A sein du Clan du Tonnerre, Coeur de Feu est devenu un valeureux guerrier.
Une chance ! Il aura besoin de toutes ses forces pour déjouer les plans diaboliques de Griffe de Tigre qui cherche à lui nuire et à l’exclure de son clan. Sans parler des accidents et maladies qui s’abattent depuis quelque temps sur sa tribu. Lorsque le clan voisin, celui du Vent, est chassé de ses terres, sa méfiance grandit encore. Déchiré, Coeur de Feu s’interroge : comment aider les autres quand on doit se défendre soi-même ?

  • Mon avis

 

Bon… que dire… que dire… si vous voulez lire une critique qui encense ce livre vous en trouverez beaucoup référencées sur Livraddict. Moi, disons juste que je ne comprends pas du tout l’engouement autour de cette saga… Ce n’est pas un mauvais livre, mais de là à dire que c’en est un bon… Franchement je ne comprends vraiment pas. Et j’insiste sur un point : je prends très bien en considération que c’est un livre jeunesse. (A vrai dire, je trouve que jeunesse c’est un peu le surévaluer… ce livre m’aurait peut être plu en CP-CE1 comme premier livre de lecture, mais passée le CE2, je n’y aurais pas franchement trouvé mon bonheur.)

Je peux paraître sans doute dure sur ce livre mais comprenez qu’après toutes les bonnes critiques qu’il y a eues dessus je m’attendais vraiment à une bonne petite saga. Après le premier tome, je me suis dit : « Allez, c’est le début, cela doit monter en puissance par la suite ».

Au final, je suis carrément déçue : j’ai trouvé le deuxième tome encore moins bon que le premier. A nouveau, trop de fils blancs, trop de clichés, et un univers tellement peu développé… Et puis la psychologie des personnages… et les noms, les noms…

Sincèrement, je me suis battue pour le finir et ainsi valider un objectif d’un challenge (Coupe des 4 maisons). Je pensais lire le tome 3, mais… on verra.

Je finirai juste sur une phrase qui a été pour moi le « pompon ». Elle se situe dans les dernières pages. Je vous resitue le contexte : la « tension » (ahahah) « monte » (ahahah) car il va sans doute y avoir une bataille entre les clans de chats. Sur ce, durant la nuit qui précède, un esprit d’un chat défunt vient visiter le héros pour le prévenir avec un talent très prophétique :  « Prend garde au guerrier indigne de confiance« .
CA. CA C’EST DU CONSEIL !!! Mais sérieux ! j’espère que ce fantôme n’a pas payé trop cher son droit de passage chez les vivants parce que si c’est pour donner un conseil aussi pourri, cela n’en valait vraiment pas la peine !!! Non mais franchement ! Décryptons rapidement ce message « vital » (parce que rappelons quand même que l’avenir du clan est menacé), et « très important » (puisque une entité surnaturelle a tout de même bravé l’ordre naturel (à savoir, les morts sont morts et doivent le rester)) pour le délivrer. Cet esprit nous dit donc de « prendre garde » (qui est rappelons synonyme de : se méfier de, ne pas faire confiance à) au guerrier indigne de confiance (dont il se permet de manière très intelligente d’ailleurs de taire le nom (mais heureusement, le lecteur qui se sera coltiner le premier tome et les 300 pages précédentes devinera tout de suite de qui il s’agit (contrairement au héros))).
Bref, l’eau mouille, le feu brûle, et il ne faut pas faire confiance au guerrier indigne de confiance. Merci d’être venu exprimer des évidences.
D’autant plus que dans l’histoire cela n’a aucun impact. En effet, à aucun moment cela n’a une importance par la suite, cela ne conditionne les actions de personne. Juste, après coup, on nous dit « ah mais en fait c’était lui le guerrier indigne de confiance… ». Voilà donc une intervention totalement inutile, elle enfonce des portes ouvertes sur le plan de l’intrigue (on savait déjà que le guerrier en question était indigne de confiance) et est tautologique même dans sa forme.
Alors vous pourriez dire : « oui mais quand on est enfant, cela fait tout de même son petit effet ce genre de phrase ». Et bien non, je ne pense pas. La moi de 8-9 ans aurait été autant effarée devant un tel truc bidon que la moi actuelle.

  • En bref

Je suis déçue, déçue, déçue… déçue. Vous avez le droit d’avoir trouvé que c’était un bon livre. En temps normal, je suis quelqu’un qui peut facilement « entendre raison » et changer quelque peu son avis, mais là, je vous préviens je serai une cause perdue pour vous.

Oh, excusez-moi pour toutes les parenthèses, mais j’ai eu du mal à réduire les apartés au minimum.

Au plaisir d’une prochaine lecture, bonne page et bon vent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s